ஐ The Memory Book : Lara Avery

information Auteur ; Lara Avery
Editions ; Lumen
Genre ; Jeunesse
Pages ; 442 pages
Prix ; 15 euro 00

resume

« On me dit que ma mémoire ne sera plus jamais la même, que je vais commencer à oublier des choses. Au début juste quelques-unes, mais ensuite beaucoup plus. Alors je t’écris, cher futur moi, pour que tu te souviennes !

Sam a toujours eu un plan : sortir première du lycée et filer vivre à New York. Rien ne l’en empêchera – pas même une anomalie génétique rare qui, lentement, va commencer à lui voler ses souvenirs, puis sa santé. Désormais, ce qu’il lui faut, c’est un nouveau plan.
C’est ainsi que naît son journal : ce sont les notes qu’elle s’envoie à elle-même dans le futur, la trace des heures, petites et grandes, qu’elle vit. C’est là qu’elle consignera chaque détail proche de la perfection de son premier rendez-vous avec son amour de toujours, Stuart. Le but ? Contre toute attente, contre vents et marées : ne rien oublier. »

monavis

Je ne sais pas trop comment commencer cette chronique, sans vous spoiler, mais aussi parce que la fin de ce livre ma bouleversée dans tout les sens du terme. C’est un roman qui traite du maladie grave à l’adolescence, que je ne connaissais pas. Rien à voir avec le célèbre * Nos Etoiles Contraires * de John Green, que j’ai adorée aussi. Tout deux sont différents par l’écriture, son style, la forme, mais également la maladie. Dans ce roman, on va surtout parler de la vie malgré la maladie. Pour être honnête, je suis tellement convaincue par ce roman, que je ne m’attarderai même pas sur la présence d’un certain triangle amoureux.. Et pourtant vous le savez, c’est ma bête noire. C’est vous dire à quel point ce roman est bon.

Nous allons donc suivre Sam, une jeune femme de 18 ans. Qui a des rêves et des projets plein la tête, elle croit en elle, en ses capacités à réussir et fait tous son possible pour les réalisés. Mais voila qu’elle apprend qu’elle est atteinte d’une maladie rare, due à une anomalie génétique . la maladie de Niemann-Pick type C ( Je ne connaissais pas du tout ). C’est une maladie qui lui fera perdre la mémoire, d’abord de petite chose sans grande importance, jusqu’au des moments entier de sa vie. qui peut aussi lui provoquer des crises d’épilepsie, de la démence jusqu’à l’oublie d’ou elle se trouve, mais également touché son foie ou sa vue. Sans oublié une détérioration de ses fonctions motrices. De la, tout le monde va essayer de la surprotéger, de la ménager. De la faire ralentir le rythme. Mais ce n’est pas ce qu’elle souhaite, au contraire, elle veut se battre jusqu’au bout pour concrétisés ses projets. Elle ne se laisse pas abattre.

Mais cette histoire de perte de mémoire la travail, la fait réfléchir. Elle veut garder ses souvenirs, et pouvoirs sans rappeler quand sa mémoire ne le pourra plus. C’est pourquoi elle va décider d’écrire sur son ordinateur ; un Memory Book. Ou elle se confiera absolument tout. Ses moments présent, ses souvenirs, ses sentiments, les descriptions de sa famille, ses amis et les lieux ou elle aimait aller, toutes choses dont elle veut se souvenirs et ne pas oublier. Les raisons de ce qu’elle est, les décisions qu’elle a prise et pourquoi. Toutes les choses qui la construise, et font ce qu’elle est. C’est ceux qu’on lis, tel que Sam l’a écrit. On y découvre sa vie, ses souvenirs, ce qu’elle espère, ce qu’elle souhaite, ses espoirs, sa souffrance, sa force, sa détermination. Qui mis bout a bout, s’emboîte comme un puzzle, et forme un tout.

Bien que j’ai trouvé le début du roman un peu long, impossible de rester insensible à cette histoire. On a envie de croire qu’elle va ‘en sortir, même si l’on sait déjà que ce ne sera pas le cas. Le faite de la suivre, de suivre ses amis, sa famille, de voir comment ils la soutiennent, même si parfois ils sont un peu lourd, ils veulent bien faire. Cette fin, elle ma tellement bouleversé, et je le dis, j’ai terminé ce roman en pleure. Mais pas complètement de tristesse, car elle ma aussi donné le sourire. oui c’est bizarre me direz vous, mais non. Parce que le pourquoi du comment cela est mené, est beau. L’auteur n’a pas été dans le mélodrame, elle n’en a pas trop fait, juste ce qu’il faut. C’est un fin parfaite, mais qui nous détruit. Ce n’est pas un livre grandiose, mais il nous montre que la vie peut être courte, qu’il faut en profiter tant qu’on le peut, qu’on ne sait pas ce que demain nous réserves.

Pour conclure, c’est un récit poignant, et mais aussi très drôle par moment. Les personnages sont attachant, l’histoire est triste mais belle à la fois. Une histoire originale et bouleversante, sans trop de chichi, juste raconté avec le cœur. Ou l’on ressort, ému, la gorge gonflé, rempli d’espoir, et les larmes aux yeux. Merci aux Editions Lumen pour cette petite pépite.

Une Note ?
★★★

citation

“ Olivier Goldsmith a dit un jour : notre plus grande gloire n’est pas de tomber, mais de se relever chaque fois que nous tombons. ”
Ou trouver ce roman ?AmazonFnac

f2cdbbc2aaae125050d5145948a8fde7

Et voila Petit Dragon Visiteur,
J’espère que cela t’aura plu

merci

jennifer

Publicités

2 réflexions sur “ஐ The Memory Book : Lara Avery

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s