ஐ Calendar Girl Février ; Audrey Carlan

information Auteur ; Audrey Carlan
Editions ; Hugo Roman
Genre ; Romance
Pages ; 154 pages
Prix ; 9 euro 95

resume

« Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.

L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia. »

monavis

Deuxième tome des aventures de Mia. Cette fois ci nous la retrouvons à Seattle pour rencontrer son nouveau client ; Alec Dubois, Peintre Français. J’avais peur en commençant de 2ème tome, que l’auteur oublie vite son idée de départ, que Mia n’est que des relations torride de mois en mois et rien d’autre. Mais heureusement pour moi ce n’est pas le cas.

Alec est le parfait cliché du peintre Français vue par les Américains. Il ne m’a pas convaincu plus que cela. Outre le faite qu’il parle souvent en français, les ‘ ma jolie ‘ répétitifs m’ont un peu soûlé je dois dire. Ou encore qu’il termine ses phrase par * Oui? * alors là, cela m’a carrément gonflé ! Il faut le dire, on ne dis pas ça nous Français. On ne sait rien n’ont plus de son passé, ce qui ne nous permet pas de s’attacher à lui. On sait qu’il travaille quasi H24 et c’est tout.

Si Mia était tombé amoureuse de Wes ( Client du mois de Janvier ), et ne voulait pas se rapproché d’Alec, elle va vite oublier ses états d’âmes et profiter de ses 28 jours avec le peintre. Au début de Janvier, elle avait des principes, elle était forte. La, en février j’ai l’impression qu’elle fait tout le contraire. Elle va couché, ne pouvant passé plus d’une journée sans sexe ou sans y penser, elle va posé nue, et ensuite ce plaindre en ce sentant comme une prostitué. Je m’attendais justement à ce qu’elle s’amuse, mais je ne pensais pas aussi vite après Wes, elle qui s’était plus qu’attacher à lui. Je pensais qu’elle allait au moins résister un peu, mais pas du tout. Après, est-ce un coup de l’auteur pour nous faire ragé, mieux rebondir sur le tome 3 avec d’autres actions/révélations ? Nous verrons bien.

Nous sentons bien le contraste entre Wes ( Janvier ), qui était développé, fort, on en savait plus sur lui. Et Alec, cliché Français, qui ne baise pas mais qui fait l’amour avec un côté doux et cœur d’artichaut. Malgré que cela reste exagéré, j’ai bien rigolé. Je pense, encore une fois, qu’il faut prendre ce 2ème tome à la rigolade, car avec cette série de 12 tomes, on va en voir des personnalités et des clichés de toutes sortes.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment avec ce nouveau client, Alec. Même si il a un comportement cliché, oui je me répète, c’est à prendre au second degré. Mais avec ce qu’on nous dit à la fin du tome 2, je ne doute pas que le début du 3 sera explosif ! Audrey Carlan n’a pas fini de nous faire rire et de nous surprendre.

Une Note ?
★★★

citation

Nous avons créé de l’art ensemble et nous avons fait l’amour, à notre façon. C’est ce qui comptera lorsque je regarderai en arrière et que je repenserai aux décisions que j’ai prises. Mon séjour avec Alec a été spécial et je comprends peu à peu que chacun de mes clients m’apprendra quelque chose sur moi et sur la vie.
Ou trouver ce roman ?AmazonFnac
FranceLoisirs

merci

jennifer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s