ஐ Platinum End 1 – 4 ; Tsugumi Ohba

Logo_Platinum_End.png

“ D’ailleurs, les démons n’existent pas ! Le seul endroit ou on pourrait en trouver, c’est dans le coeur des hommes … ”

information Auteur ; Tsugumi Ohba
Editions ; Kazé
Genre ; Manga, Shônen
Prix ; 6 euro 99

Tome 1.

Synopsis : « Mirai, un jeune homme qui a perdu tout espoir en la vie, décide de se suicider en se jetant du haut d’un building. Mais juste avant qu’il ne touche le sol, un ange, appelé Nasse, le rattrape au vol et lui sauve la vie. Elle lui offre alors la possibilité d’obtenir de puissants pouvoirs, promesses d’une vie meilleure… Mais en acceptant, Mirai découvre qu’il participe désormais à une compétition mortelle dont l’issue est à la hauteur de l’enjeu : prendre la place de Dieu. »

Mon Avis : Cela fait peu de temps que je m’intéresse aux manga, et j’ai découvert Platinum End par pur hasard en allant à la Fnac. Il était exposé en plein milieu, donc impossible de ne pas le voir. Il faut l’avouer, la première chose qui m’a attiré sont les couvertures absolument magnifiques ( Et holographique ). Par les auteurs de Death Note, qui d’ailleurs beaucoup n’arrête pas de comparer les deux œuvres, personnellement Death Note est toujours dans ma PAL ( Oui promis je vais m’y mettre ). Concernant l’histoire, elle se met en place assez rapidement et on est plongé dans le bain sans tourner 100 ans autour du pot. J’ai beaucoup aimé ce premier tome, qui pose les bases, et nous plonge de suite dans cette aventure. Bon, le héros n’est pas fut fut mais il est mignon quand même. Je trouve l’histoire assez complexe, il y a quelques problématiques de mises en place, comme par exemple le suicide, la vie, le bonheur, l’amour, la confiance en soi ou en une autre personne, la liberté, le choix.. Pas mal de rebondissement dans ce tome, qui nous donne envie de découvrir la suite. Ensuite j’aime énormément les dessins, qui est un plus pour apprécier pleinement une histoire.

Une Note ?
★★★★

Tome 2.

Synopsis : « À peine entré au lycée, Mirai est transpercé par une flèche rouge. L’auteur de ce tir n’est autre que… Saki, la fille qu’il aime depuis toujours. De son côté, Metropoliman, qui avait défié les autres candidats, leur donne cette fois-ci rendez-vous pour s’allier et former une équipe. Opportunité à saisir ou piège à éviter ? »

Mon Avis : On retrouve nos protagonistes la ou on les avaient laissés dans le tome 1. L’intrigue ce met de plus en plus en place, on avance petit par petit, mais cela me plait. En effet, on en apprend un peu plus sur leurs pouvoirs, leurs rôles, mais aussi sur les anges qui les accompagnes même si il y a encore quelques part de mystère qui plane sur eux. De nouveaux personnages font leurs apparition, chacun avec une personnalité bien à elle. Il y a des scènes un peu plus intéressante que le premier tome, qui donne plus de rythme à l’histoire. Une grosse partie de ce tome est concentré sur Metropoliman et son envie d’être le nouveau Dieu. Je suis impatiente de voir comment Mirai et Saki vont essayer de faire alliance avec leurs concurrents pour le mettre hors d’état de nuire. Malgré le faite que certaine choses était prévisible, cela ne n’empêche pas de vouloir connaitre la suite.

Une Note ?
★★★★

Tome 3.

Synopsis : « Après le drame qui s’est déroulé au stade de Jinbô, Mirai et Saki sont approchés par un mystérieux candidat dénommé Nanato Mukaidô. Ce dernier leur propose de s’allier avec eux pour contrer Metropoliman, mais Mirai et Saki hésitent… C’est alors que l’évasion d’une jeune tueuse en série précipite les événements et les entraîne dans une spirale infernale ! »

Mon Avis : On reprend l’histoire la ou elle c’était terminé das le tome précédant. Et ça, j’adore. Les chapitres se suivent et se lisent tout seule. Sur la couverture du tome 3, nous avons le droit à Kanade Seiryu, qui n’est autre que Metropoliman. Il est bien plus présent dans ce tome que dans les précédant. On en apprend plus sur lui, sur sa situation, sur ses motivations à devenir Dieu. On peu aussi comprendre dans ce tome, que Metropoliman n’est pas la seulement pour jouer le rôle du méchant parce qu’il en faut un. On découvre quelques raisons qui le pousse à agir comme il le fait, ce qui paradoxalement, le rend plus humain. Concernant Mirai et Saki, nos personnages principaux, devront comprendre beaucoup de choses. Allié à un autre candidat ; Nanato, qui veut contrer, allant jusqu’à vouloir tuer une tueuse en série ( Mmmh ), qui à évidement un lien avec Metropoliman. J’aime de plus en plus l’histoire, au fil des tomes. On en apprend à chaque fois un peu plus, ce qui maintient quand même un certains suspens. On en parle des couvertures ? De plus en plus magnifiques. Et les graphiques sont justes sublimes. Je suis pourtant assez difficile avec les dessins, mais pour Platinum End, je suis totalement convaincu. Et c’est avec hâte que je vais me plonger dans le tome suivant.

Une Note ?
★★★

Tome 4.

Synopsis : « La tour a explosé. Une tension extrême règne dans les débris et la poussière. L’affrontement entre Metropoliman, Mukaido et Mirai commence. Alors que le combat atteint son paroxysme, plusieurs coups de feu retentissent… Il est temps pour nous d’en apprendre plus sur les véritables sentiments que Saki éprouve envers Mirai. »

Mon Avis : Pour commencer, ai-je besoin de parler de la magnifitude ( ça se dit ? ) de la jaquette de ce quatrième tome ? Encore une fois, celle – ci est superbe. On reprend donc notre histoire en pleine confrontation entre nos héros avec Metropoliman. L’action est assez rapide en soi. Par contre, j’ai besoin de dire que les dessins sont sublimes. On voit très bien les différentes émotions de Mirai, on sent bien le désespoir que celui  ci ressent quand il doit allé a l’encontre de ce à quoi il croit, de ses principes. On le voit sur son visage, dans ses yeux, à ses expressions. Ce n’est pas négligeable d’avoir des dessins de cette qualité, qui joue beaucoup. Même les détails de leurs costumes sont excellent. Dans la deuxième parti du manga, cela va être beaucoup plus calme, puisque on se concentre plus sur Saki. Ce n’est pas plus mal, car depuis le début je la trouve un peu effacé. On va avoir des flash-back sur sa vie, son enfance avec Mirai. Sur ses sentiments envers lui. Et on va enfin savoir pourquoi elle a voulu mettre fin à ses jours. ( Puisque, je le rappel ; Les  13 candidats qui doivent se battre jusqu’à se qu’il n’en reste qu’un, pour devenir Dieu, ont été choisis alors qu’ils allaient soient mourir, soient se suicider. ) J’ai beaucoup aimé qu’elle s’ouvre enfin, qu’elle se montre, se dévoile. Il était temps qu’elle ne soit plus simple spectatrice. J’ai tellement hâte que le tome 5 sorte, et de continuer cette aventure.

Une Note ?
★★★★

f2cdbbc2aaae125050d5145948a8fde7

Et voila Petit Dragon Visiteur,
J’espère que cela t’aura plu

merci

jennifer

Publicités

2 réflexions sur “ஐ Platinum End 1 – 4 ; Tsugumi Ohba

  1. Très sympa tes avis ! Je dois lire le tome 3 et me procurer le 4 🙂 mais en tout cas j adore et les pochettes tellement belle ! Et au passage Death Note c est absolument à lire ! C est un manga qui selon moi à marqué l histoire du manga !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s